Quels travaux peut-on inclure dans un prêt immobilier ?

Quels travaux peut-on inclure dans un prêt immobilier ?

Quels travaux inclure dans un prêt immobilier

Construire sa propre maison est parfois l’un des plus grands souhaits de diverses personnes. Ce n’est cependant pas chose aisée.

Il n’est toujours pas facile de lancer des travaux de rénovations soi-même compte tenu de plusieurs contraintes. La plus grande contrainte parfois est le coût. On est ainsi dans l’obligation de recourir à des prêts pour couvrir ses travaux.

Avant d’acheter un bien immobilier, pensez toujours au début d’une rénovation de maison en amont. Il est vrai qu’il est tout à fait possible d’intégrer certains emplois à un prêt hypothécaire, mais de nombreuses institutions financières ont des exigences précises quant à la nature de l’emploi et à l’utilisation du montant emprunté. Voici tout ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

Cet article vous est proposé par ma-defisct.net, le guide de la défiscalisation pour les particuliers.

Bien évaluer la nature et le montant des travaux

Toutes les maisons n’ont pas les mêmes besoins de réparation et de mise à niveau. Lors de l’achat d’une propriété, il est important de bien évaluer la nature des travaux à effectuer afin de pouvoir en estimer le coût. Par conséquent, si vous envisagez d’acheter une maison ou un condo, vous devez considérer toutes les améliorations que vous apporterez lors des rénovations domiciliaires. Certains documents, comme le diagnostic de performance énergétique (obligatoire au moment de la vente) peuvent vous aider à évaluer vos besoins.

Une fois que vous avez déterminé la nature des travaux à effectuer lors de votre rénovation domiciliaire, au moins un artisan doit se présenter à la résidence afin qu’il puisse estimer le montant des travaux. Le devis est très important si vous souhaitez inclure ce montant dans votre prêt immobilier. Pour la rénovation de votre maison, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée dans le chiffrage.

Quels travaux peut-on inclure dans un prêt immobilier ?

Tous vos besoins d’amélioration de l’habitat ne peuvent pas être couverts par un prêt immobilier. Les institutions bancaires ne financent généralement que les travaux strictement liés aux bâtiments. Cela implique différents travaux :

  • Tout ce qui concerne la structure : charpentes, toitures, murs, sols… ;
  • Isolation et rénovation énergétique ;
  • Raccordement à l’électricité, à l’eau ou au gaz ;
  • Projet de rénovation de logement : rénovation de salle de bain ou de cuisine ;
  • Une extension ou une modification structurelle d’un logement ;
  • Construction de l’annexe.

Ainsi, si vous souhaitez rénover votre maison ou votre appartement, vous devrez chercher un autre mode de financement.

Regrouper tous les besoins dans un crédit immobilier

Si la rénovation de votre maison coûte cher ou implique des réparations complètes ou partielles de certaines pièces, il est conseillé d’inclure ces montants dans votre prêt hypothécaire. Cette solution présente des avantages non négligeables :

  • Vous bénéficiez de taux d’intérêt plus bas ;
  • Plus de temps pour rembourser les mensualités ;
  • Pendant la durée du prêt, vos mensualités sont fixes.

Cependant, cette option implique quelques concessions au niveau de la liberté d’obtenir un crédit pour l’amélioration de votre logement. Par conséquent, les institutions financières sont responsables de débloquer les fonds du prêt au fur et à mesure de l’avancement des travaux. Il est donc nécessaire de présenter la facture de l’artisan : la procédure peut parfois être plus longue. Certaines agences exigent également que les travaux soient terminés à une date précise.

Faire un prêt immobilier et un prêt travaux

Si la rénovation de votre maison ne nécessite pas l’installation d’un immense chantier ou d’un énorme capital, vous pouvez demander un prêt travaux ou un prêt à la consommation pour financer votre projet. Cette solution peut être intéressante si vous souhaitez pouvoir disposer librement de la somme empruntée.

Cependant, vous devez être prêt à payer des taux d’intérêt potentiellement très élevés, selon le montant que vous souhaitez emprunter. Le taux d’intérêt sur ces prêts ne sera généralement pas inférieur à 5 %. Si possible, remboursez ce crédit dans les plus brefs délais. Vous pouvez également demander un regroupement de crédits si vos mensualités sont trop importantes.

Utiliser son apport personnel pour le financement

Si au moment de votre achat, vos apports personnels sont bien supérieurs à ce que la banque exige (généralement autour de 10% du prix de l’immobilier, suffisant pour couvrir les frais de notaire), vous pouvez utiliser votre épargne pour payer des travaux d’amélioration de l’habitat. Cette solution a surtout l’avantage de n’avoir aucun intérêt à rembourser, car c’est l’argent que vous économisez.

Notez toutefois que cette option ne doit être envisagée que si votre rénovation domiciliaire ne nécessite pas de travaux majeurs. En fait, financièrement parlant, il est parfois plus amusant de rembourser les taux d’intérêt et de placer son épargne dans des placements rentables. Si vous ne savez pas quelle option est la plus avantageuse dans votre situation, vous pouvez recourir aux services d’un notaire public ou d’un avocat spécialisé en finances personnelles.